Philippe Djiélé

Après plusieurs rencontres avec la directrice-fondatrice du Centre international de recherche et d’éducation familiale (CIREF) – Mme Solange Lefebvre Pageau – et ayant pris connaissance des œuvres et réalisations du centre depuis sa création en 1997, j’ai été touché surtout par le projet de la démarche d’intégration de l’amour et de la sexualité, de la naissance à la maturité, qu’il promeut et par la valorisation du rôle primordial des parents dans l’éducation de leurs enfants.

Chirurgien-orthopédiste de formation et père de 3 beaux jeunes adolescents, nous avons décidé mon épouse et moi d’immigrer au Canada, afin de donner à nos enfants plus de chance de réussir, dans un environnement plus favorable. C’était un choix pas facile mais nécessaire.

Connaissant que la santé est un état d’équilibre, tout déséquilibre entre différents processus physiologiques, psychiques ou même spirituels va engendrer des malaises ou des souffrances de divers ordres que l’on peut observer et nommer sous différentes formes nosologiques.

Pour aider de nombreux parents à favoriser chez leurs enfants un état d’équilibre ou de santé, le CIREF vie à former des éducateurs des parents à la pédagogie de la démarche d’intégration de l’amour et de la sexualité qui permettra à ces derniers de la transmettre, à leur tour, à leurs enfants, de façon lente et graduelle, dès la petite enfance. Cette démarche d’intégration chez leurs enfants, de la naissance à la maturité, leur permettra le développement un sain équilibre corporel et spirituel, et donc vivre en santé.

Ainsi, on préviendra et diminuera les maux tels que : les grossesses non désirées, les abus sexuels, les avortements, les maladies sexuellement transmissibles, les troubles d’ordre affectif et leurs lots de problèmes, avec des retombées économiques non négligeables pour la société. Les sommes défrayées pour la prise en charge de tous les citoyens affectés de ces maux pourront être évités.

Le projet du CIREF, inspiré de la foi chrétienne, est la vision d’une société harmonieuse et équilibrée que je souhaite pour mes enfants. C’est cette vision-là qui m’a amené à m’engager depuis, déjà trois ans, comme membre du conseil d’administration du CIREF où j’apporte bénévolement ma contribution et mon soutien.

Le CIREF, riche de ses 20 ans d’expérience, a du potentiel pour engendrer un changement remarquable et positif dans notre société. Il mérite un plus large soutien de tous, mais surtout des pouvoirs publics pour venir en aide à de nombreuses familles dans l’accomplissement de leur devoir d’éducation.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter que chaque famille puisse faire l’expérience de la démarche d’intégration à l’amour et à la sexualité comme alternative au programme de l’éducation à la sexualité en milieu scolaire, imposée à nos enfants et adolescents. Cela, pour un monde meilleur et en santé. La famille a un rôle primordial et irremplaçable dans l’éducation de l’enfant.

Philippe Djiélé

Le 23 décembre 2018

© 2018 Ciref. Tous droit réservés by Yacine Kebir